Zarzis, dernière station avant la mer

Dans le cadre de La Saison Bleue, Expertise France et l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) ont organisé, du 19 au 22 septembre, à Zarzis, une série de séminaires d’information et de réflexion autour du thème "Zarzis, dernière station avant la mer..."

Du 19 au 22 septembre 2018 « La Saison Bleue » a fait étape dans le gouvernorat de Médenine. Tutoyant le désert et la mer, ce territoire est concerné au premier chef par une stratégie de préservation du littoral qui représente une source vitale de revenus, liés tant à la pêche et à l’agriculture qu’au tourisme, pour ses 500.000 habitants. Sa position en fait aussi une plaque tournante de la migration.

Actif depuis 2012 à Zarzis, cité symbole de cette activité migratoire, l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) a souhaité en faire un centre d’information et de réflexion pendant quatre jours.

Mercredi 19 septembre 2018

JPEG

Une première rencontre a été organisée le mercredi 19 septembre au Centre de formation professionnelle des pêcheurs. Elle a réuni, aux côtés de l’OFII, l’Agence nationale pour l’emploi et le travail indépendant (ANETI) et 5 autres centres de formation de la région. Il s’agissait de présenter les circuits de migration circulaire à des jeunes en cours d’apprentissage. Les voies légales de la migration permettent à de jeunes professionnels tunisiens de se perfectionner et d’acquérir une expérience en France, pendant 6 à 18 mois. Ils pourront ensuite se repositionner dans de bonnes conditions sur le marché local de l’emploi, en bénéficiant de l’aide de l’OFII et de l’ANETI, à travers une subvention et un accompagnement à la création d’entreprise ou bien une incitation au recrutement pour leur futur employeur. Ceci est rendu possible par l’ Accord franco-tunisien d’échange de jeunes professionnels qui lie la Tunisie et la France depuis 2003

Jeudi 20 septembre 2018

Le jeudi 20 septembre, l’OFII et son partenaire local, l’Association de Zarzis pour le développement durable et la coopération internationale (ADDCI), ont organisé avec l’appui du projet européen Lemma, le séminaire « Méditerranée et développement régional : cas du gouvernorat de Médenine ». Ce séminaire a offert un espace de débat entre les acteurs locaux sur les opportunités de la région en matière de développement, en faisant le lien avec la migration. Des témoignages ont permis de découvrir, au chapitre de l’économie sociale et solidaire, la coopérative de pêcheurs de Hessi Jerbi fondée par des migrants de retour subventionnés par l’OFII. Des projets économiques en cours d’implantation tels que le village éco-solaire de la société Solartech, la Zone franche et la Société ECO-ECO Elbibane ont quant à eux mis en exergue les perspectives et les ambitions économiques de la région.

vendredi 21 septembre

Aux côtés d’Expertise France, des administrations tunisiennes en charge de la migration (DGCIM, ANETI, OTE) et en présence des autorités locales, l’OFII a réuni pas moins de 90 représentants des institutions, du milieu associatif et du secteur privé de Médenine, dans un séminaire portant sur « les enjeux locaux de la migration de retour et les défis de la réinsertion ». Organisé dans le cadre du projet « Dispositif de réinsertion socio-économique des migrants de retour », ce séminaire avait pour objectif de sensibiliser les différents acteurs locaux aux défis de la réinsertion des migrants de retour dans la région de Médenine et à l’importance de leurs interventions. Le Dispositif de réinsertion est une composante du programme de coopération européen « ProGreS Migration Tunisie », financé par le Fonds fiduciaire d’urgence.

Sa mise œuvre, confiée à EF et à l’OFII, a débuté en septembre 2017 et prendra fin en 2020. La finalité est d’assurer une meilleure durabilité des projets de réinsertion en coordonnant l’action de nombreux services publics tunisiens. L’existence de ce dispositif, qui continuera de fonctionner avec les aides à la réinsertion proposées par les États européens, favorisera un dialogue politique et technique équilibré et responsable sur les questions migratoires.

Ce séminaire s’est enrichit de la participation du Centre International pour le Développement des Politiques Migratoires (ICMPD), de l’agence allemande de coopération (GIZ) et de l’Agence française du développement (AFD) accompagnée de Mercy Corps et du Grdr, qui sont respectivement chargés de la mise en œuvre des composantes 1, 2 et 4 de ProGreS Migration Tunisie, ainsi que du témoignage de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) sur leurs activités en matière de réinsertion dans la région et une présentation de leur projet de mobilisation de la diasporas.

Parallèlement, les 21 et 22 septembre, le programme européen Lemma piloté par Expertise France avec le soutien de l’OFII a réuni les opérateurs du projet pilote de réinsertion économique et sociale pour Tunisiens de retour, afin de faire le point sur les expériences en cours dans les gouvernorats de Jendouba, Bizerte, Tunis et Mahdia, en profitant de la compétence acquise dans le gouvernorat de Médenine, en termes d’innovation économique et sociale mais aussi de gestion budgétaire des subventions et de reporting.

JPEG

Comme on le voit, ces quatre journées ont mêlé de manière naturellement indissociable les thématiques de la mer, du développement local et de la migration. Zarzis était particulièrement bien placée pour accueillir cette réflexion.

Dernière modification : 28/09/2018

Haut de page