L’imagination au pouvoir : la Nuit des idées 2018

La troisième Nuit des idées aura lieu le 25 janvier 2018 autour du thème "l’imagination au pouvoir". Elle réunira des intervenants de tous horizons – intellectuels, chercheurs, artistes – invités à débattre dans les lieux partenaires de la manifestation, sur les cinq continents.

Chaque année, la Nuit des idées est une invitation à découvrir l’actualité des savoirs, à écouter celles et ceux qui font avancer les idées dans tous les domaines, à échanger sur les grands enjeux de notre temps, à célébrer la circulation des idées entre les pays et les cultures, les disciplines et les générations.

Le 25 janvier 2018, la troisième Nuit des idées aura pour thème « l’imagination au pouvoir », une formule dont les manifestants couvraient les murs de Paris en 1968.

50 ans plus tard, quelles formes prend l’aspiration à l’utopie ? Quel sens trouve cet appel à être créatifs, de la technologie à l’économie, de la science à l’urbanisme ? Les œuvres d’imagination nous aident-elles à mieux comprendre le monde d’aujourd’hui ?

Dans 100 villes de 70 pays, dans les lieux les plus prestigieux comme les plus inattendus, le temps d’une nuit, des conférences, performances, projections, concerts, proposeront leur interprétation originale de ce thème.

Lancement de la Nuit des idées au Quai d’Orsay le 25 janvier 2018

Le Quai d’Orsay donnera le coup d’envoi de la troisième édition de la Nuit des idées à l’occasion d’un évènement de lancement ouvert au public le 25 janvier 2018.

Le ministère accueillera l’écrivaine nigériane Chimamanda Ngozi Adichie qui reviendra sur son œuvre et ses engagements, notamment en faveur de l’égalité femmes / hommes et sur la place des pays africains dans la mondialisation.

Le public sera ensuite convié à une déambulation au sein de l’Hôtel du ministre.

La Nuit des idées en Tunisie le 25 janvier 2018

La "Nuit des idées" 2018 sera accueillie, cette année encore, à l’Institut français de Tunisie, la Maison de France à Sfax, le Relais culturel à Sousse mais également dans différents lieux partenaires qui se saisissent de l’esprit de la manifestation : le lycée Gustave Flaubert, l’université Esprit, le centre de co-Working Cogite, la Mairie de Tunis et le cinéma l’Agora de la Marsa. À Tunis, l’Institut français de Tunisie déclinera les échanges et les interventions autour de quatre grands axes :

- Utopies et révolutions ;

- Les artistes au pouvoir ;

- Utopies réalistes et engagement citoyen ;

- Les futurs numériques et l’innovation.

Une soixantaine d’intervenants dans les différents lieux débattront dans des formats à géométries variables de tables-rondes, performances et projections : personnalités, chercheurs, intellectuels, artistes, écrivains mais également représentants actifs de la jeunesse et de la société civile, des performers, des photographes et vidéastes, et des acteurs du numérique et de l’innovation.

Parmi eux : des écrivains, des intellectuels comme Felwin Sarr, Béchir Garbouj, Mohamed Ridha Bougherra, Monia Lachheb, Ouassila Saadia, des artistes comme la trapéziste Chloé Moglia, le danseur Rochdi Belgasmi, le magicien Thierry Collet, le graffeur Rim Ka, des chercheurs et autant de personnalités engagées comme Kamel Jendoubi, ancien ministre chargé des Relations avec les institutions constitutionnelles et la société civile puis également en charge des Droits de l’Homme, Mohamed Salah Bettaieb, Martin Hirsch, Aurélie Charon et son Radio Live, les jeunes citoyens de la Saphir Lab, et bien d’autres…

JPEG

Dernière modification : 23/01/2018

Haut de page