L’AFD partenaire de la STEG pour le réseau électrique intelligent

L’AFD partenaire de la STEG pour le déploiement de la première phase du réseau électrique intelligent en Tunisie (121 millions d’Euros).

Le ministre du développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale, M. Zied Ladhari, le PDG de la Société tunisienne d’electricité et du gaz (STEG), M. Moncef Harrabi et le Directeur de l’Agence Française de Développement (AFD) à Tunis, M. Gilles Chausse, ont formalisé le financement à hauteur de 121 millions d’euros (dont 1 millions d’euro en subvention), du premier dispositif de réseaux intelligents (Smart Grid) en Tunisie.

Promouvoir l’innovation technologique pour améliorer les performances de la STEG et rehausser la qualité de ses services à la clientèle

Le projet Smart Grid, une 1ère en Tunisie, positionne la STEG comme leader sur le continent africain dans la maîtrise technologique des réseaux intelligents.
Projet phare du plan d’investissement 2017-2020, il participe à l’effort de modernisation et de transition du secteur énergétique tunisien. Il doit permettre à la STEG d’améliorer ses performances techniques et économiques et d’intégrer une part croissante d’énergie renouvelable dans le mix électrique tout en améliorant la qualité de service aux consommateurs.

Le projet intègre 4 composantes techniques majeures :

-  la première phase de déploiement de l’infrastructure de comptage communicant relative à l’électricité basse tension et au gaz basse pression sur la région de Sfax représentant 10% des points de comptage à l’échelle nationale (environ 400 000 compteurs d’électricité Baisse Tension et 40 000 compteurs gaz Basse Pression) ;
-  l’infrastructure de comptage communicant relative à l’électricité moyenne tension sur l’ensemble de la Tunisie (environ 20 000 compteurs moyenne tension) ;
-  les systèmes d’information transverses aux différentes infrastructures de comptage communicant ;
-  le nouveau système d’information Clientèle de la STEG.
Au-delà, du dispositif technique, la STEG bénéficiera d’une subvention d’1 million d’euro pour la mobilisation d’une assistance à maîtrise d’ouvrage, en accompagnement sur les aspects opérationnels (exécution, renforcement de capacités, formations,...).

Appuyer la transition énergétique de la Tunisie

Ce projet innovant s’inscrit dans un contexte de transition pour le secteur de l’énergie. Il renforce la STEG en tant qu’acteur clé de la transformation énergétique de la Tunisie.

Il doit en effet contribuer à la réduction de la dépendance croissante aux importations de gaz naturel pour la production d’énergie, à tenir l’engagement pris par la Tunisie au niveau international d’une réduction de son intensité carbone ainsi qu’à augmenter la part d’énergie renouvelable (EnR) dans le mix énergétique national à 30% d’ici 2030.

Pour le ministre M. Zied Ladhari, ce financement « s’inscrit dans les priorités de la politique sectorielle et répond au plan de modernisation de la STEG, entreprise publique appelée à renforcer par des technologies numériques sa mission au service des entreprises et des citoyens ».

Le PDG de la STEG, M. Moncef Harabi, s’est pour sa part « félicité à l’issue de la cérémonie du caractère innovant et transformationnel du projet qui va amener de nombreuses évolutions dans l’entreprise et améliorer ses performances techniques mais aussi commerciales, financières et environnementales. ».

Pour Gilles Chausse, Directeur de l’AFD, « ces différentes signatures marquent la fin d’une étape de préparation d’un projet d’envergure qui a sollicité l’engagement fructueux de nombreux partenaires tunisiens et français (MDICI, ministère de l’énergie, CEA, SIA Partners, STEG, AFD…). Elle ouvre désormais la voie à sa mise en œuvre qui va nécessiter de poursuivre cet effort collectif dans l’esprit de bonne collaboration qui prévaut. ».

Dernière modification : 07/01/2019

Haut de page