Journée mondiale de l’eau en Tunisie

En Tunisie, l’AFD, l’IRD et l’IFT se mobilisent pour la Journée mondiale de l’Eau. Ce 22 mars, à l’occasion de la Journée mondiale de l’Eau, l’Institut français de Tunisie (IFT), l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et l’Agence Française de Développement (AFD) en Tunisie organisent un évènement conjoint autour de la gestion de la ressource hydrique.

La journée s’articule autour de deux temps forts.

JPEG

DOCUMENTAIRE

A partir de 18h, La Soif du monde, documentaire de Yann Arthus-Bertrand, coréalisé par Thierry Piantanida et Baptiste Rouget-Luchaire, dresse un panorama aérien autour de la question cruciale de l’accès à l’eau douce dans une vingtaine de pays. A travers des prises de vue spectaculaires, les rencontres du célèbre photographe avec des acteurs engagés dans l’innovation, l’accès à l’eau, son utilisation rationnelle et sa valorisation, permettent de mieux appréhender la nécessaire préservation de la ressource à l’échelle mondiale.

ID’BA

Les réflexions initiées lors de la projection seront approfondies par la tenue d’un débat plus spécifique à la question tunisienne, dans le cadre du cycle ID’BA, proposé par l’IFT. Animé par Rim Zitouna, chercheure à l’INRGREF (Institut National de la Recherche en Génie Rural, Eaux et Forêts), le débat se déroulera en présence de Rachid Kanfir, président du comité tunisien d’hydrologie, de Sâad Seddik, ancien ministre de l’agriculture et ancien président de la SONEDE (Société Nationale d’Exploitation et de Distribution des Eaux), de Christian Leduc, chercheur hydrogéologue à l’IRD et de Hazem Cherni, membre de l’ATAE (Association Tunisienne de l’Agriculture Environnementale).

EXPOSITION

L’évènement est enrichi, en parallèle, par l’exposition Hydro, présentée à Brasilia lors du 8ème Forum Mondial de l’Eau. Cette exposition, financée par l’AFD, présente sur 27 panneaux photographiques les impacts économiques et sociaux de l’inégalité dans l’accès à la ressource, dont les conséquences s’aggraveront si aucune démarche, individuelle et collective, n’est entreprise pour s’adapter aux conséquences du changement climatique. L’exposition restera en accès libre dans la cour de l’IFT jusqu’au 25 mars.

Dernière modification : 23/03/2018

Haut de page