Gendarmerie et police : direction de la coopération internationale

Le Service de Sécurité Intérieur (SSI) : représentant du ministère de l’Intérieur français à l’étranger.

Service de sécurité intérieure de Tunis

Le SSI dépend directement de la Direction de la Coopération Internationale (DCI), direction conjointe de la gendarmerie et de la police nationale du ministère de l’Intérieur français. La DCI œuvre pour le retour en sécurité intérieure, c’est-à-dire contrer toutes les menaces comme le terrorisme, la criminalité organisée transnationale, les trafics de drogue ou d’armes, la lutte contre l’immigration irrégulière, la cybercriminalité, etc. qui naissent hors des frontières françaises et qui pourraient avoir un impact sur la sécurité intérieure de la France.

JPEG

Pour assurer ses missions, la DCI s’appuie sur un échelon central et des services déconcentrés implantés à l’étranger, les services de sécurité intérieure (SSI). Gendarmes et policiers animent au sein de leur pays d’affectation un réseau de coopération policière unique au monde, tant par le nombre de postes que par le large champ d’action qu’ils couvrent.

JPEG - 56.9 ko
Réseau des services de sécurité intérieure dans le monde

Missions du Service de sécurité intérieure

  • Conseiller l’ambassadeur sur toutes les questions relatives à la sécurité intérieure ainsi que celles relevant des différents services du ministère de l’Intérieur ;
  • Être l’interlocuteur privilégié des autorités de police et de gendarmerie locales ;
  • Participer à la mission d’assistance à la communauté française résidente ;
  • Promouvoir l’industrie française dans le domaine des équipements de sécurité ;
  • Proposer et mettre en œuvre des programmes de coopération.

Coopération France – Tunisie

La DCI via ses SSI anime et coordonne les coopérations bilatérales et multilatérales relevant du ministère de l’Intérieur français (police, gendarmerie, direction générale des étrangers en France, sécurité civile, délégation à la sécurité routière et secrétariat général) à l’exception des questions relevant exclusivement des services de renseignement.

JPEG - 344.6 ko
Infographie coopération France – Tunisie en matière de séciurité
  • La coopération institutionnelle concerne les échanges de haut niveau entre autorités et structures des ministères de l’Intérieur français et tunisiens ainsi que la préparation d’accords de coopération bilatéraux ou multilatéraux ;
  • La coopération technique regroupe toutes les actions de renforcement capacitaire des forces tunisiennes de sécurité intérieure (garde nationale, sûreté nationale, protection civile) et des institutions partenaires. Cela se traduit par exemple par des dons matériels pour la modernisation de l’état civil tunisien, des formations dans le domaine de l’intervention policière, de la fraude documentaire, de la gestion démocratique des foules au maintien de l’ordre ou de la police technique et scientifique, etc. ;
  • La coopération opérationnelle concerne les échanges d’informations avec les forces de sécurité intérieure tunisiennes, notamment en ce qui concerne la criminalité internationale. Elle constitue un maillon essentiel de la mise en œuvre des mandats d’arrêts européens et de l’accompagnement des commissions rogatoires internationales.

Composition du Service de Sécurité Intérieure de Tunis

Colonel (GN) Christophe PERRET
Attaché de sécurité intérieure (ASI)

Lieutenant-Colonel de gendarmerie (GN) Olivier GUILLON
Attaché de sécurité intérieure adjoint (ASIA)

Commandant (PN) Bernard ROTH
Officier de liaison

Pour l’exercice de ses attributions, l’attaché de sécurité intérieure peut être secondé par des experts techniques internationaux, coopérants de la police, de la gendarmerie nationales ou de la protection civile, dont il anime et coordonne les activités.

Tél : (00 216) 71 105 142
Fax : (00 216) 71 105 194

Dernière modification : 11/06/2019

Haut de page