Aide à la réinsertion des jeunes professionnels tunisiens

Sofien Ben Abdenebi et Chawki Ben Abdenebi sont deux jeunes trentenaires, pères de famille, originaires de Ras-Jbel. Tous les deux ont quitté l’école prématurément et travaillé dans le bâtiment pendant une dizaine d’années.

Après avoir entendu parler du contrat de migration circulaire « jeune professionnel », ils ont décidé de partir quelques mois en France afin de compléter leur expérience et d’apprendre de nouvelles techniques.

JPEG

Avant de rentrer en Tunisie, ils ont demandé l’aide à la réinsertion de l’OFII.
Le 20 février à Tunis, ils ont défendu leur projet devant un jury composé de représentants des autorités tunisiennes et françaises, qui a applaudi leur respect du contrat, leur enthousiasme et leur volonté de réussite.

Dotés d’une subvention de 15 000 dinars (5000 euros)financé par le fonds fiduciaire d’urgence de l’union européenne dans le cadre du projet ProGres Migration Tunisie, chacun d’eux pourra ouvrir son entreprise de bâtiment et créer des emplois car les savoir-faire acquis en France lui procurent un avantage concurrentiel.

Dernière modification : 27/02/2020

Haut de page